LaYeguada_02
LaYeguada_04
LaYeguada_03
LaYeguada_01

Escalera

Origines:
Page orgininale : 
yeguadaescalera.com

Depuis 1731

A Fuentes de Andalucía, Séville, nous nous trouvons devant l'un des troupeaux de couleur bais avec le plus de tradition et de prestige dans l'histoire de la race espagnole et toujours entre les mains de la même famille. L'origine exacte de ce troupeau est difficile à connaître en raison de son âge, car aucun document n'a été trouvé qui nous donne la date exacte de sa fondation. La première référence, cependant, se trouve dans le manuel "Doctrine du cheval, et art du pâturage dédié au Serein M. Don Juan, Prince du Portugal du Brésil". Grâce à lui on sait que dès 1731 il y avait des spécimens de ce fer dans les écuries de la cour royale et qu'ils servaient à la circonscription de la famille royale lors d'événements importants tenus dans ladite cour. En 1852, le nombre d'exemplaires augmentait avec un lot de juments de Don Joaquín Fernández de Peñaranda, atteignant 100 juments. L'ensemble du haras a été couvert pendant 40 ans par des étalons d'origine chartreuse (cartujano) de Don Vicente Romero, de type profil droit et oriental. Le marché de ce haras était, pendant la monarchie, Lisbonne. Parmi les chevaux de selle du roi Don Carlos du Portugal et dans les dépôts d'étalons de cette nation, il y avait toujours des spécimens de l'élevage. Pendant la République portugaise, en 1920, les poulains de trois ans «Azado» et «Escamadillo» ont été acquis pour devenir des étalons d'État. Avec ce même élevage, le gouvernement espagnol a également acquis, en 1914 et 1923 respectivement, le poulain «Naranjito» et le cheval «Damasquino».

Le ranch se composait de 100 juments poulinières jusqu'en 1914, lorsque la machine à vapeur devint général, réduisant ainsi le marché des produits équins. Depuis cette date, le nombre de juments a diminué en raison de la sélection scrupuleuse effectuée par Don José María de la Escalera et Fernández de Peñaranda, grand-père de l'actuel propriétaire, gardant environ 40 P.R.E. sans croiser avec aucun autre sang. Il utilisait une échelle à cinq marches pour le fer. De 1902 à 1969, c'est Don José Luis de la Escalera y Vasco qui a pris en charge le troupeau, succédant à son père, Don José María de la Escalera. Parmi les destinations de ses ventes, nous pouvons souligner l'école de Vienne, les étalons de l'armée, la police de Barcelone, la remonta, le haras militaire et les nouveaux éleveurs qui jouissent aujourd'hui de prestige. 

En 1960, sa veuve, Doña Fernanda de la Escalera Avecilla, a continué à diriger l'élevage pendant 13 ans jusqu'à ce que leurs enfants atteignent l'âge de la majorité. C'est en 1973 qu'elle décide de le partager entre ses deux enfants, Doña María Fernanda et Don José Luis, ce dernier étant celui qui a continué à la fois avec l'emplacement, le Cortijo del Pozo Santo, et avec le fer de ses ancêtres. À partir de ce moment, Doña María Fernanda a commencé à utiliser son propre fer et s'est installée à San Gerardo. Cet élevage au pelage brun et noir sera guidé avec une grande connaissance et maîtrise par le mari du propriétaire, Don Manuel de Novales Vasco (RIP) jusqu'à la date de sa mort dans un tragique accident de la route le 16 janvier 1991. Comme conséquence de cette perte inattendue et sincère, sa femme, qui donne son nom au troupeau, prend le relais dans le but de poursuivre au mieux le projet que son mari avait laissé sans terminer. Par conséquent, il suit la même ligne tracée que celle-ci, consistant en une sélection minutieuse de ses spécimens qui préserve la morphologie et la fonctionnalité dans la pureté et la beauté du PRE.

Il est très probable qu'aujourd'hui c'est l'élevage qui a obtenu le plus de prix, de distinctions et de mérites, tant au niveau national qu'international. De même, cet élevage est peut-être celui qui a vendu le plus de reproducteurs à travers l'histoire, avec des spécimens dans plus de 20 pays. Il est également intéressant de noter que c'est l'élevage qui a reçu le plus de récompenses au Championnat d'Espagne et est le seul haras à avoir un étalon, Ermitaño III, avec la dénomination «ELITE» accordée par le Ministère de l'Agriculture. C'est le seul cheval PRE au monde à avoir cette distinction. Bref, PRESTIGE, ANTIQUITE et QUALITE sont les mots qui définissent le mieux cet élevage légendaire.

En 2021, notre élevage fait l'acquisition de deux chevaux descendants à 100% Escalera : BARQUERO JF IV et ... Pour la fonctionalité, la qualité, et la noblesse du cheval de Pure Race Espagnole.