top of page

C'est quoi le métier d'éleveur?

Dernière mise à jour : 16 juin

Le métier d'éleveur de chevaux? On s'imagine des prairies bien vertes, un étalon avec ses juments et des poulains qui gambadent dans les prés en totale liberté, c'est beau, ça fait rêver..


Mais en réalité, éleveur de chevaux, qu'est-ce que c'est?

La réalité est bien différente de ce que peuvent s'imaginer la plupart des gens..


Imaginez-vous un instant, non pas avec 1 ou 2 enfants à la maison, mais une dizaine de nouveaux enfants chaque année!


Cette saison, le 7ème poulain est arrivé avec 15 jours d'avance.

Nous avions remarqué que la jument se préparait, l'avons donc rentrée pour la surveiller attentivement, sous caméra H24, avec système de surveillance de poulinage (non invasif; pas de ceinture H24, pas d'aimants suturés sur la vulve..)

A 1h30 du matin cette du nuit 24 Mai 2024, la jument Deseada VPB pouline sans problème. Nous procédons aux premiers soins du poulain (un très beau mâle bai porteur Prl) puis une fois que tous les signaux sont au vert, retournons nous reposer un peu en surveillant via la caméra de surveillance.


Le matin, à 5h, nous allons voir la maman et le poulain, que nous n'avons pas vu boire à la caméra.

Ce poulain si beau soit-il, n'a pas du tout le reflex d'aller vers sa mère, dont le colostrum (premier lait) doit être ingéré dans les 12h suivant le poulinage, (l'estomac du poulain n'étant pas capable de le digérer et l'assimiler après ce laps de temps) sinon le poulain n'aura aucune défense immunitaire et mourra automatiquement à la première attaque de microbes.. Nous devons donc traire la mère (qui soit dit en passant est exemplaire; se laisse traire par nos soins sans aucun problème), puis faire boire le poulain au biberon, et ceci toutes les 20 minutes, dès que le poulain se lève pour aller boire. Ce beau bébé n'allant pas du tout vers sa mère, la technique importante est de le faire boire au biberon le plus près possible des mamelles de la jument, pour que son instinct se développe vers cet endroit pour la "tétée".

Ce n'est pas une ou deux fois qu'il aura fallut pour qu'Oléo VMD vienne boire de lui même, mais c'est plus de 6 heures ainsi, à être présent toutes les 20 minutes, et enfin vers 12h00, notre petit protégé finit par accepter d'aller à la mamelle. Mais ce n'est pas encore gagné, à chaque fois, il faut l'amener vers la mamelle, encore toute les 20 minutes, et ce n'est que le soir vers 20h00 que notre poulain est autonome pour se nourrir !


Une belle victoire, après avoir tout tenté pour remplir Deseada avec un top étalon stationné à l'étranger (pas simple non plus cette affaire), après avoir pris bon soin de la jument pendant 10,5 mois, après avoir surveiller le poulinage, puis "sauver" ce poulain qui n'aurait jamais survécu s'il était né en pleine nature, nous pouvons profiter de la magie de cette naissance.

Tout n'a pas été rose après ceci, il à fallut penser à la première sortie au paddock de ce duo de choc..


Le 25 Mai au matin, un soleil radieux (rare en Normandie depuis Octobre 2023..) il est temps de mettre Deseada et son petit Oléo au paddock pour une sortie. Et là.. catastrophe !



Ce poulain, qui va maintenant vers sa mère pour boire sans problème au boxe, ne va pas du tout suivre sa mère en extérieur! Au contraire! Il fait demi-tour et se dirige droit vers la clôture du paddock, et ceci pendant plus d'une trentaine de minutes! Deseada n'a qu'une idée en tête, se rapprocher de ses copines de prés, pour leur montrer sa merveille, elle part donc au galop vers ses amie, mais s'apperçoit que son bébé ne suit pas et fais donc demi-tour pour le rejoindre, mais Oléo, lui, n'est pas du tout décidé, et nous assistons à une scène incroyable..

Nous n'avions jamais vu cela auparavant. Oléo n'a aucun instinct de suivre sa mère, dès qu'elle retourne le chercher, il fait 3/4 foulées avec elle et hop demi-tour de l'autre sens !



La mère, pourtant seulement âgée de 5 ans, à été incroyable. Elle à éduqué son poulain à la suivre en quelques minutes (30 au moins!), fatiguant pour tous les deux, mais au bout d'un moment, ça y est, le poulain suit enfin sa mère ! Hourra !!

Bien entendu, hors de question pour nous de quitter la scène, non pas par curiosité, mais parce qu'à peine âgé de 24h, il est impératif qu'Oléo puisse boire chaque fois qu'il en a besoin, et si la scène avait continué, nous aurions dû intervenir.

Finalement, la jument, arrivée près de ses copines, s'est calmée, et le poulain par la fatigue, aussi. Ils sont maintenant l'un avec l'autre et le poulain peut boire en toute sécurité.



Voici le récit d'une naissance pas comme les autres, un petit échantillon de ce qui peut se passer dans la vie d'un éleveur, en seulement 24 heures, pendant la période des poulinages..


Aujourd'hui le 15 Juin 2024, Oléo va parfaitement bien, il se comporte comme n'importe quel poulain de l'élevage, il est magnifique et c'est un bonheur de le voir gambader au troupeau près de sa mère en toute sécurité !






Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page